BebeCalin.mu

Les conseils de l’expert

Anémique et enceinte : la meilleure alimentation



Karen Orhan, diététicienne, répond à quelques questions sur l’anémie, ses risques et nous conseille sur l’alimentation idéale à adopter au cas ou une future maman soit anémique.

C’est quoi être anémique ?

Être anémique c’est avoir une déficience au niveau des globules rouges, qui entraîne une mauvaise oxygénation du sang. L’anémie provoque une certaine pâleur sur le visage et se manifeste également dans le regard. Votre teint est anormalement terne. Vos yeux sont fatigués. Chez la future maman, l’anémie se traduit par une fatigue excessive, une grande pâleur, un essoufflement, des battements de cœur accélérés, des vertiges. Ces maux sont la conséquence de la baisse de la quantité d’oxygène apportée dans le sang.

Etre anémique et enceinte : est-ce grave ?

Etre anémique durant la grossesse peut prendre des proportions importantes. Ce serait au niveau de l’accouchement que cela posera problème. Elle peut souffrir d’étourdissements, fatigue, essoufflements et même des risques à l’accouchement. Pour le bébé, il peut y avoir un risque d’un retard de croissance intra utérin et des hémorragies après la naissance.

Quelle est la meilleure alimentation que vous pouvez proposer aux femmes anémiques et enceinte ?

La meilleure alimentation est celle qui contient suffisamment de fer, de vitamine B12 et d’acide folique. Les femmes enceintes ou qui allaitent et les personnes dont l’alimentation comporte un apport restreint ou nul en produits d’origine animale devraient y porter une attention particulière. Le corps peut faire des réserves d’acide folique durant 3 ou 4 mois, tandis que les réserves de vitamine B12 peuvent durer de 4 ans à 5 ans. Pour ce qui est du fer : une femme de 55 kg, pour environ 6 mois.

Quels sont les aliments conseillés ?

Les principales sources naturelles de fer sont la viande rouge, la volaille, le poisson et les palourdes. Les principales sources naturelles de vitamine B12 sont les produits d’origine animale et les poissons. Les principales sources naturelles de folate (acide folique dans sa forme naturelle) sont les abats, les légumes à feuilles vert foncé (épinards, asperges, etc.) et les légumineuses.

Autre que les aliments, est-ce important de prendre des compléments alimentaires dans ces cas ?

En effet, les gynécologues prescrivent maintenant presque systématiquement des compléments alimentaires avec une source d’acide folique et de fer.








*

Publier un commentaire sur mon profil Facebook


* champs obligatoires