BebeCalin.mu

Futur papa

La place du père pendant l’accouchement

25 mars 2011, par BébéCâlin


De plus en plus de pères décident d’assister à l’accouchement de leur femme. Les raisons qui motivent chacun peuvent être différentes : être là pour soutenir sa femme, assister à la naissance de son enfant pour l’accueillir… Quoi que puisse être la raison, le choix d’être présent en salle de naissance ou non doit être libre. Il ne doit être dicté ni par le gynécologue ou la sage-femme, ni par l’entourage du couple et encore moins parce qu’il s’agit d’un effet de mode. A Maurice, les pères sont autorisés à l’accouchement uniquement dans les cliniques privées.

Si le papa décide d’assister à l’accouchement…

Certains hommes veulent accompagner leur femme jusqu’au bout de la grossesse qu’ils ont vécu pleinement depuis qu’ils ont appris qu’ils allaient être père. Il s’agit pour eux de l’aboutissement de la préparation à la grossesse : voir naître leur enfant. Ils veulent également être aux côtés de leur femme pour la soutenir, lui apporter le réconfort nécessaire… C’est leur manière de participer à la naissance.
D’autres pères choisissent d’avoir un rôle plus actif. Ils aident la future maman à contrôler sa respiration, surtout au moment de la poussée. L’équipe médicale peut même inviter le papa à couper le cordon ombilical et à poser l’enfant sur le ventre de la femme. Un moment chargé d’émotions…
Puis, il y a les papas qui ne savent pas où se mettre dans la salle d’accouchement qui leur paraît subitement trop petite. Angoissés par ce qu’ils vont voir et entendre (sang, appareils médicaux – forceps, ciseau, cris de douleur de leur femme), ils peuvent se sentir dépassés par les événements, impuissants de ne pouvoir l’aider et soulager sa douleur. Ces papas tendent souvent à se mettre en retrait pour ne pas « gêner ». Mais au final, beaucoup ne regrettent pas d’avoir assisté à l’accouchement.
Il faut savoir que certaines cliniques à Maurice permettent au papa d’assister à l’accouchement même si celui-ci n’est pas par voie naturelle (césarienne sous péridurale par exemple). Les gynécologues recommandent que le futur papa se tienne aux côtés de sa femme, tout près de sa tête pendant l’accouchement.

Témoignage
Christian a assisté à la naissance de ses deux enfants, « un moment exceptionnel dans sa vie de père », explique-t-il. Pour son aîné, le travail avait commencé tôt. Il s’est fait un devoir d’être aux côtés de sa femme pendant toute la journée. Au moment de la naissance, bien qu’il ait été pris de cours par l’insistance de l’équipe médicale d’être présent en salle d’accouchement, il s’est exécuté, non sans angoisse, confie-t-il. Bien que non préparé à assister à cette première naissance, il n’a nullement été troublé par le sang. « J’ai tenu les mains de ma femme pour la soutenir et au moment de l’expulsion, je me suis mis en face d’elle. J’ai ressenti une extrême joie en voyant apparaître la tête de mon fils  », déclare Christian. Il renouera avec cette expérience lors de la naissance de sa fille, une décision qu’il ne regrette vraiment pas !

Si papa décide de ne pas être là…

Certains papas choisissent de ne pas venir dans la salle d’accouchement car ils éprouvent une très grande angoisse. Ils savent qu’ils ne pourront rien faire face à la douleur de leur femme, ils ont peur des complications éventuelles et ils craignent que les relations sexuelles puissent en pâtir.
D’autres hommes, de part leur culture ou croyances, croient que l’accouchement est une affaire de femme… Ils préfèrent être là une fois Bébé est né et la maman dans sa chambre… Ils ne désirent pas compliquer les choses.
D’autres fois, les hommes n’assistent pas à l’accouchement sur insistance de leur femme. Celles-ci ont peur d’offrir à l’homme qu’elles aiment un spectacle peu flatteur et craignent que cela ne repousse le mari. Certaines femmes encore préfèrent vivre ce moment si important de leur vie de femme seules, une façon de se prouver qu’elles peuvent mener à bien leur accouchement, sans aide.

Il importe donc au couple de discuter de l’éventuelle présence du papa à l’accouchement pour que ce moment se passe dans la plus grande sérénité possible. Si c’est l’angoisse qui retient le papa, il est préférable qu’il ne soit pas présent, au risque d’angoisser la femme qui accouche et justement, celle-ci a besoin de calme. Il peut se tenir tout près, dans le couloir…








*

Publier un commentaire sur mon profil Facebook


* champs obligatoires