BebeCalin.mu

L’accouchement

Les trois étapes de l’accouchement par voie basse

26 avril 2011, par BébéCâlin


Si vous n’y avez pas beaucoup pensé en début et milieu de grossesse, certaines questions risquent de se bousculer dans votre tête à l’approche de votre date d’accouchement. Comment cela va-t-il se passer une fois le travail commencé ? Combien de temps va-t-il durer ? Que dois-je faire pendant ce temps ? BebeCalin.mu vous explique tout du processus d’accouchement qui se déroule en trois étapes : la dilatation, l’expulsion et la délivrance.

La 1ère phase : la dilatation du col ou phase du travail

C’est la partie la plus longue et il est difficile de prévoir sa durée. En générale, elle est plus longue s’il s’agit du premier enfant. A ce stade, l’utérus qui est fermé par le col va se dilater au fur et à mesure que le bébé descend dans le bassin pour « sortir ». Si à cette étape, vous n’avez pas encore perdu les eaux spontanément, la sage-femme ou le gynécologue rompra les membranes à la fin de la dilation. La sage-femme ou le médecin va régulièrement vous surveiller.

Les examens effectués à ce stade sont pour :
- vérifier les contractions utérines.
- vérifier la progression de la dilatation du col. Il faudra attendre qu’il atteigne 10 cm pour que la tête du bébé puisse passer.
- surveiller la progression de la tête du bébé dans le tunnel du bassin.
- surveiller l’état du bébé, les bruits du cœur, rythme cardiaque…

A l’approche de la phase d’expulsion, les contractions vont se succéder à un rythme d’environ une contraction toutes les 3 à 4 minutes. Par ailleurs, les contractions vont se rapprocher de plus en plus et vont être plus douloureuses. C’est le moment idéal pour mettre en pratique tous les conseils obtenus lors de vos séances de préparation à la grossesse, si vous en avez suivis. Adoptez une position confortable et essayez de contrôler votre souffle en respirant régulièrement pour apporter de l’oxygène à votre utérus qui fournit un travail intense. En effet, plus un muscle se contracte, plus il requiert de l’oxygène et votre utérus a particulièrement besoin d’oxygène pendant ce moment. Par ailleurs, si vous ne pouvez contrôler vos contractions, vous pouvez les rendre moins douloureuses. Pour cela, il vous suffit de vous détendre. Car plus vous vous crispez ou contractez, le col de l’utérus qui a déjà tendance à résister à la dilatation, va encore plus résister. Résultat : plus de douleurs.

La 2ème phase : l’expulsion ou la mise au monde

La mise au monde dure généralement 20 à 30 minutes pour une première naissance, moins pour celles qui vont suivre. Le bébé continue sa descente dans le bassin osseux, la tête vers le bas, fléchie vers sa poitrine, en légère rotation sur le côté. La descente continue et la tête du bébé change de positon encore une fois, pour se redresser, visage tourné vers le sol. A ce stade, vous allez ressentir le besoin de pousser car le bébé appuie sur le périnée, ce qui va accélérer sa sortie du bassin. Vous allez l’aider à venir au monde. Soyez attentive à tout ce que vous dit votre médecin accoucheur/gynécologue. Il faut pousser à chaque contraction mais en bloquant votre respiration et vous concentrant sur le bas ventre. Une fois la tête du bébé en vue, tout va beaucoup plus vite. Si le passage est un peu étroit, le médecin peut décider de pratiquer une épisiotomie pour faciliter le passage du bébé. Il s’agit d’une petite incision qu’il va recoudre une fois le bébé dehors.

La 3ème et dernière phase : la délivrance

Une fois bébé là, il ne reste plus qu’une dernière étape : l’expulsion du placenta. Les dernières contractions (beaucoup moins douloureuses), vous aidera à l’expulser. La sage femme ou le gynécologue examinera le placenta pour vérifier s’il a été entièrement expulsé. L’accouchement est alors terminé.








*

Publier un commentaire sur mon profil Facebook


* champs obligatoires