BebeCalin.mu

De 3 à 7 ans

Pourquoi mentent-ils ?



La vérité ne sort pas toujours de la bouche des enfants. Cela peut surprendre les jeunes parents. Bébé est encore si petit, il peut à peine faire des petites phrases, mais il sait déjà comment mentir. Comment expliquer cela ?

Chers parents ne paniquez surtout pas ! Un petit mensonge de temps en temps ne le fera pas finir en menteur invétéré. Il y a plusieurs explications à ce comportement.

L’imaginaire

Votre enfant est tout simplement dans une phase où il mélange la réalité et l’imaginaire. Selon une école de pensée, certains mensonges de nos tous petits sont réellement des créations artistiques, des histoires et des explications que seuls les enfants peuvent fournir. Ceci est un bon signe dans le développement de l’enfant.

C’est pas moi !

Même si votre enfant ne maîtrise pas encore la notion du bien et du mal, il sait néanmoins que vous n’aimez pas qu’il touche à vos bibelots ou qu’il grignote avant le dîner. Du coup, il réfute automatiquement toute connexion avec le délit en sortant la phrase toute faite : « C’est pas moi ! ». L’explication de ce comportement est simple : l’enfant ne dit que ce que l’adulte veut entendre de peur que maman ou papa ne l’aiment plus. Pour votre petit bout de chou, c’est une stratégie pour éviter une sanction mais aussi pour ne faire de la peine à ses parents.

Le mimétisme

Les enfants construisent leur personnalité en imitant leurs parents. Il est donc préférable pour nous d’éviter de leur mentir. “Si tu ne te tiens pas mieux, tu n’iras pas à la plage”. Mais jamais l’enfant n’est puni ainsi… tant mieux d’ailleurs ! “Si tu ne ranges pas tes vêtements, nous irons sans toi chez Mamie” (mais on n’a pas envie de le laisser tout seul à la maison...). Toutes ces menaces, jamais exécutées, arrivent vite à ne plus faire d’effet sur l’enfant, et certains parents déçus par cette accoutumance, croient bien faire en augmentant la dose. Le seul effet qui reste pour l’enfant de ce traitement, c’est une grande déception inconsciente au sujet de ces adultes qui ne lui disent pas la vérité. L’enfant a confiance dans l’adulte, et cette confiance demeure. Mais il est troublé. Quelque chose en lui est faussée. “Tu viendras me chercher, dis papa…” Réponse sur un ton mi-plaisant, mi-agacé : “Mais non, bien sûr, je vais te laisser là”. Or le second degré n’existe pas chez les tout petits. Il prend tout au sérieux.

Votre enfant oubliera bien vite s’il a dit la vérité, ou s’il a menti. Et cela, jusqu’à l’age de 6 ou 7 ans, ou il pourra distinguer entre la vérité et le mensonge.








*

Publier un commentaire sur mon profil Facebook


* champs obligatoires